MUSIQUE

Artistes africains les plus riches de [2024] Top 20

Vous êtes intéressé par le classement des artistes africains les plus riches en 2024 ? Il est toutefois important de noter que ce classement demeure largement conjectural. La plupart des personnalités publiques préservent le mystère entourant leurs situations financières, les chanteurs refusant généralement de confirmer ou même niant les montants qui leur sont attribués. Cette réticence rend toutes les données disponibles sur internet approximatives. Malgré ces défis, nous avons pris l’initiative d’établir cette liste afin de présenter les musiciens ayant de fortes chances de figurer parmi les artistes africains les plus riches.

Dans notre approche, nous avons d’abord pris en compte le critère de rentabilité, un indicateur déjà utilisé par le prestigieux média Forbes dans l’un de ses classements en 2017. Par la suite, nous avons examiné le critère de l’influence, moins controversé mais contribuant également à la richesse. Toutefois, en raison de l’absence de fiabilité des montants affichés, leur sélection a été quelque peu subjective. Ces montants ont néanmoins le mérite de faciliter l’attribution des différents rangs dans ce classement des artistes africains les plus fortunés.

20 – Jidenna, termine ce classement des artistes africains les plus riches

jidenna, artistes africains les plus riches

Le classement des artistes africains les plus riches débute avec Jidenna, qui se classe en 6e position selon le dernier palmarès de Forbes, mettant en lumière les artistes africains les plus prospères. D’origine américano-nigériane, il exerce les fonctions de producteur et de chanteur. Dès l’âge de 10 ans, il nourrissait des aspirations musicales, concrétisées après des années d’efforts. En collaboration avec la chanteuse et fondatrice du label Wonderland, Janelle Monáe, il a produit en 2015 le succès « Classic Man », comptant aujourd’hui près de 75 millions de vues sur YouTube, suivi d’un remix avec Kendrick Lamar.

Bien qu’il soit né aux États-Unis, Jidenna revendique fièrement ses racines africaines, démontrant un fort attachement à ses origines. Il s’investit activement dans le développement de l’industrie culturelle en Afrique. Lors de la sortie de son premier album, intitulé « The Chief », en 2016, il a choisi de promouvoir sa musique en priorité à Lagos et Johannesburg.

Sur le plan de l’influence, le chanteur laisse une empreinte notable. Jidenna a collaboré avec l’ancienne première dame des États-Unis, Michelle Obama, dans le cadre d’une initiative éducative. Il a également donné des concerts, participé à des émissions privées et fait une apparition dans la série HBO « Insecure ».

En ce qui concerne sa fortune, sa valeur nette est estimée entre 1 et 2 millions de dollars par différents sites Web, pour une moyenne de 1,5 million de dollars.

19 – Alpha Blondy

Alpha Blondy, artistes africains les plus riches

Seydou Koné, plus connu sous le nom d’Alpha Blondy, représente une véritable légende internationale du reggae. Originaire de Côte d’Ivoire, ce chanteur a conquis les sommets grâce à son talent musical, son engagement politique et social, et sa maîtrise habile du dioula, du français, et de l’anglais. Il a même étendu son art en chantant en arabe et en hébreu.

Son ascension a réellement débuté grâce à sa collaboration avec son ami d’enfance, devenu célèbre producteur, Fulgence Kassi. En 1982, Alpha Blondy sort son premier album solo, intitulé « Jah Glory », qui remporte un succès immense. La chanson « Brigadier Sabari » de cet album devient rapidement un symbole de résistance, relatant son expérience d’arrestation et de mauvais traitements par la police à Abidjan dans les années 1980.

À Abidjan, il devient une star incontestée avec son style africain de reggae, gagnant le surnom de « Bob Marley de l’Afrique » auprès de ses fans. Sa renommée s’étend rapidement en Europe après le succès de « Rasta Poué », le conduisant à Paris en 1984 pour enregistrer son deuxième album, « Cocody Rock », avec le label Pathe Marconi. Il se rend même en Jamaïque pour enregistrer la chanson titre de cet album avec le groupe de soutien de Bob Marley, The Wailers.

Des chansons telles que « Apartheid is Nazism », « Jerusalem », « Revolution », « Jah Houphouët parle », « SOS Guerre Tribale », « Masada » et « Rendez Vous », ainsi que leurs albums respectifs, ont contribué à bâtir la carrière remarquable et la vie d’Alpha Blondy. Il peut se vanter d’avoir obtenu un célèbre disque d’or parmi ses nombreuses récompenses.

En 2005, il a été désigné ambassadeur des Nations Unies pour la paix en Côte d’Ivoire. Alpha Blondy a travaillé avec détermination pour trouver une solution pacifique à la division politique et physique de son pays, résultant d’une tentative de coup d’État en 2001. Son impact dans la gestion des crises et dans la promotion de la paix est indéniable.

Sa valeur nette sur Internet oscille entre 1 million et 9 millions de dollars, pour une moyenne de 3,7 millions de dollars. Ce qui le positionne d’office dans ce classement des artistes africains les plus riches.

18 – Yemi Alade

Yemi Alade artistes africains les plus riches

Elle est la première femme à figurer dans le classement des artistes africains les plus fortunés. Lorsque Yemi Alade a remporté le Peak Talent Show en 2009, pouvait-elle anticiper qu’elle deviendrait l’une des plus grandes artistes du continent africain ? Ou bien cette réalisation est-elle survenue après le succès éclatant de son single « Johnny » ? Quelle que soit la réponse, il est indéniable qu’elle avait sûrement rêvé de ce succès.

C’est grâce à Effyzzie Music Group qu’elle a été révélée. Depuis lors, Yemi a grimpé les échelons de l’industrie musicale, accumulant les succès commerciaux. Ses albums « King of Queens » et « Mama Africa » ont été des succès phénoménaux, lui ouvrant les portes des tournées internationales.

Elle a remporté les MTV African Music Awards de la meilleure artiste féminine en 2015 et 2016 de manière consécutive, et a été nominée pour l’artiste de l’année en 2015, devenant ainsi la première femme à remporter deux fois consécutivement le prix MAMA de la meilleure artiste féminine et à être nominée pour l’artiste de l’année. En 2015, Alade est également devenue la première femme africaine à être nominée aux MTV Europe Music Awards (EMAs), et elle a été nominée aux BET Awards du meilleur acte international : Afrique en 2015 et 2016.

Yemi Alade a participé au Global Goal : Unite for Our Future aux côtés de Miley Cyrus, Shakira, J Balvin, Jennifer Hudson, Coldplay, Usher, Justin Bieber, Quavo, Christine and the Queens et Chloe X Halle. Sa musique a exercé une influence dans de nombreux pays africains et à travers le monde, ce qui lui a valu le surnom de « Mama Africa » en raison de sa capacité à utiliser avec talent différentes langues et tenues africaines dans ses chansons et ses vidéoclips.

L’estimation de la valeur nette de l’artiste varie entre 1,3 et 5,1 millions de dollars, pour une moyenne de 4,14 millions de dollars.

17 – Tinashe Kachingwe

Tinashe Kachingwe, artistes africains les plus riches

Tinashe occupe la cinquième place dans le classement de Forbes, faisant partie des trois femmes distinguées parmi les artistes africains les plus riches de 2024. Cette milliardaire a une origine plutôt atypique, avec un père zimbabwéen, une mère danoise, et une naissance aux États-Unis.

Selon la légende, Tinashe aurait commencé à chanter avant même de savoir parler, encouragée par ses parents dès le début. Son premier album, « Aquarius », a été largement salué, en particulier grâce au single multi-platine numéro un « 2 On » avec Schoolboy Q. Elle a collaboré avec une multitude d’artistes, dont Nick Jonas, Future, Chance The Rapper, A$AP Rocky, Calvin Harris, Usher, Chris Brown et Britney Spears. Des artistes tels que Nicki Minaj, Katy Perry, voire même Maroon 5 l’ont invitée à participer à leurs tournées. Elle est également l’auteure de la chanson « That’s My Girl » pour Fifth Harmony. En 2019, elle est devenue la protégée de Jay-Z.

Tinashe a été récompensée par le Pepsi Sound Drop et a figuré dans le classement Dance Club Songs de Billboard. Son talent artistique ne se limite pas à la musique. En 2000, elle a joué dans le film « Cora Unashamed » et a prêté sa voix à un personnage du film d’animation « The Polar Express », aux côtés de l’acteur oscarisé Tom Hanks. Sa carrière a pris un tournant avec des apparitions dans la comédie à succès « Two and a Half Men » et la série dramatique de la Fox, « Empire », aux côtés de Taraji P. Henson et Terrence Howard. Tinashe est également l’égérie de plusieurs marques.

Selon les rumeurs en ligne, sa fortune est estimée entre 5,1 et 6,5 millions de dollars, pour une moyenne de 4,37 millions de dollars.

16 – Angélique Kidjo

Angélique Kidjo, artistes africains les plus riches

Voici la dernière femme de cette liste des artistes africains les plus fortunés. L’impressionnante carrière d’Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin Kidjo est aussi remarquable que la longueur de son nom. Elle se distingue parmi les personnalités les plus éminentes de la scène créative africaine, étant une auteure-compositrice-interprète béninoise, actrice et militante aux multiples talents.

Originaire d’Ouidah au Bénin, elle a grandi au rythme de la musique traditionnelle de son pays et des chansons de légendes telles que Miriam Makeba, Hugh Masekela, James Brown, Manu Dibango, Otis Redding, Jimi Hendrix, Fela Kuti, Stevie Wonder, Osibisa et Santana. Son style musical est un mélange influent d’Afropop, de zouk caribéen, de rumba congolaise, de jazz, de gospel et de sonorités latines.

Cette diversité lui a valu un immense succès international avec des titres tels que « Agolo », « We We », « Adouma », « Wombo Lombo », « Afirika », « Batonga » et sa reprise de « Malaika ». Angélique Kidjo a également enregistré des reprises de classiques tels que « Summertime » de George Gershwin, le Boléro de Ravel, « Voodoo Child » de Jimi Hendrix et « Gimme Shelter » des Rolling Stones.

Elle a collaboré avec un large éventail d’artistes, dont Dave Matthews et le Dave Matthews Band, Kelly Price, Alicia Keys, Branford Marsalis, Ziggy Marley, Philip Glass, Peter Gabriel, Bono, Yo-Yo Ma, Carlos Santana, John Legend, Herbie Hancock, Josh Groban, Dr. John, le Kronos Quartet, Yemi Alade, Cassandra Wilson, Burna Boy, Sting, Mr Eazi et Anggun.

Son album « Logozo » figure à la 37e place dans la liste des plus grands albums de danse de tous les temps compilée par le site Web Thump du magazine Vice. En 2007, le magazine Time l’a qualifiée de « première diva d’Afrique ». Le 15 septembre 2021, Time l’a incluse dans sa liste des 100 personnes les plus influentes au monde.

La fortune de la star béninoise est estimée à 5 millions de dollars selon la plupart des médias en ligne.

15 – A’salfo, parmi les artistes africains les plus riches de 2024

A’salfo, artistes africains les plus riches

Salif Traoré, plus connu sous son nom de scène A’salfo, est le chanteur principal du groupe ivoirien Magic System et représente un exemple éclatant d’abnégation, de persévérance et de force. Son parcours personnel et professionnel a fait l’objet d’un TEDTalk intitulé « Ce n’était pas évident ». Originaire d’Ouidah au Bénin, il a développé sa passion pour la musique dès son plus jeune âge, influencé par son frère guitariste. Cette passion a coexisté avec ses efforts scolaires au fil des ans.

En 1997, A’salfo a co-fondé le groupe Magic System avec Goudé, Tino et Manadja, marquant le début d’un succès national et international avec le tube « 1er Gaou ». Son parcours l’a ensuite conduit en France, où il a obtenu un diplôme au sein de l’académie de musique, renforçant ainsi son statut et contribuant à la renommée croissante de Magic System. Le groupe a accumulé des succès mondiaux, dont « Magic in the Air » avec plus de 400 millions de vues sur YouTube, éliminant ainsi toute notion d’échec dans leur discographie.

Le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) témoigne également de leur succès, réunissant chaque année à Yopougon les plus grands musiciens du continent. En dehors de la musique, A’salfo est une personnalité influente, célébrée lors d’anniversaires par des ministres, ambassadeurs, généraux, et autres personnalités notables. Il a eu l’occasion de rencontrer plusieurs chefs d’État africains et d’autres continents. Chevalier et officier de l’ordre du Mérite Ivoirien, il est également ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO et a siégé au jury de The Voice Afrique francophone en 2016-2017.

Sa valeur nette est estimée entre 1 et 20 millions de dollars, avec une moyenne de 7,5 millions de dollars, faisant de lui l’un des artistes africains les plus riches.

14 – Salif Keita, la légende parmi les artistes africains les plus riches

Salif Kéita, artistes africains les plus riches

La « Voix d’or de l’Afrique », un surnom parfaitement approprié pour Salif Kéita, dont les mélodies enchantent les amateurs de musique. C’est également un titre à la hauteur des attributs royaux de cet homme. Né prince traditionnel dans le village de Djoliba en 1949, il a transformé son albinisme en une force pour promouvoir la culture mandingue, souvent associée à la malchance. Il occupe la 14e place du classement des artistes africains les plus riches.

Dès son adolescence, Salif Kéita a fait le choix de suivre une carrière musicale, une décision qui l’a éloigné progressivement de sa famille, en contradiction avec les interdictions professionnelles liées à son statut de noblesse. En 1967, il quitte Djoliba pour Bamako, rejoignant le Super Rail Band de Bamako, soutenu par le gouvernement. Plus tard, en 1973, il rejoint Les Ambassadeurs (du Motel de Bamako), un groupe avec lequel il fuit les troubles politiques au Mali au milieu des années 1970, avant que le groupe ne devienne Les Ambassadeurs Internationaux. À la fin des années 1970, la renommée du groupe s’étend à l’échelle internationale.

L’album « Mandjou » sorti en 1978 devient un succès immédiat en Afrique de l’Ouest. En 1976, Sékou Touré, président de la Guinée, nomme Keita Officier de l’Ordre national du mérite de la Guinée. En 1984, Keita s’installe à Paris dans le but d’atteindre un public plus vaste et de poursuivre une carrière solo. Son album « Soro » en 1987 marque son entrée sur la scène internationale. Il devient une figure majeure de la musique mondiale africaine en Europe. Il continue sur sa lancée avec les albums « Moffou » en 2002, « M’Bemba » en 2005 et « La Différence » en 2009. Ce dernier lui vaut le prestigieux prix de la Meilleure Musique du Monde aux Victoires de la Musique en 2010. « La Différence » est dédié à la communauté albino.

Sa fortune est estimée entre 1,5 et 16 millions de dollars, avec une moyenne de 8,16 millions de dollars.

13 – Sarkodie

Sarkodie, artistes africains les plus riches

Sarkodie trône en maître sur la scène du rap ghanéen, se distinguant en tant que seul représentant de son pays dans ce classement. Doté d’un talent exceptionnel, il est une véritable icône pour la jeunesse africaine et un ardent défenseur de l’Azonto, un genre musical issu du Kpanlogo, une danse traditionnelle. Récompensé à de nombreuses reprises, il continue d’évoluer avec audace.

Son parcours a débuté en tant que rappeur underground, croisant la route de son ancien manager, Duncan Williams, qui a grandement contribué à son essor. Sarkodie a accumulé des millions de vues sur YouTube avec son premier album, dont le single inaugural « Baby » est devenu un favori.

« Mewu », premier single de son quatrième album « Mary », s’est écoulé à près de 4 000 exemplaires le jour de sa sortie à Accra, la capitale du Ghana. Pionnier en remportant un prix BET, il détient le record du plus grand nombre de nominations. En 2015, il a été classé 19e dans la liste des « Ghanéens les plus influents » par e-TV Ghana. En 2013 et 2015, il s’est classé 8e dans le classement FORBES et Channel O des « Top 10 des artistes africains les plus riches/bancables ».

En 2013, il a lancé sa propre ligne de vêtements, « Sark by Yas », puis les écouteurs « Obidi Chief Headphones », en partenariat avec Samsung et la société de télécommunications Tigo. En 2014, il a également fondé le label de musique SarkCess dans le but d’encourager d’autres artistes africains à s’épanouir dans l’industrie musicale.

Sa fortune est estimée entre 7 et 15 millions de dollars, avec une moyenne de 10,66 millions de dollars.

12 – Koffi Olomidé

Koffi Olomidé

Exiger 200 millions de FCFA pour mentionner les noms de ceux qui ne font pas partie de sa « famille », voilà la condition audacieuse posée par Koffi Olomidé. Atteindre un tel niveau nécessite indéniablement du culot et du talent, des qualités dont le grand Mopao ne manque pas, justifiant pleinement sa place éminente parmi les artistes africains les plus riches.

Antoine Christophe Agbepa Mumba, mieux connu sous le nom de Koffi Olomidé, brille dans l’univers musical en tant que chanteur, danseur, producteur et compositeur. Considéré comme l’un des pionniers du Soukous, il a accumulé plusieurs disques d’or au cours de sa carrière. En tant que fondateur de l’orchestre Quartier Latin International, il a compté parmi ses membres des artistes de renom tels que Fally Ipupa et Ferré Gola.

Ses débuts dans le monde de la musique remontent à 1970 au sein de Viva la Musica, le groupe dirigé par Papa Wemba. Au fil des années, il a su bâtir une solide base de fans à travers le monde, particulièrement en Afrique et en Europe. Koffi a grandement contribué à la popularisation du style Soukous, auquel il a affectueusement donné le surnom de Tcha Tcho, abordant également des sujets considérés comme tabous.

Une nuit mémorable en 2002 a vu Koffi Olomidé remporter quatre prix lors des Kora Awards, lui valant ainsi le surnom de « Quadra Kora Man ». Avec une discographie comptant pas moins de 30 albums, Koffi Olomidé a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire de la musique africaine.

La fortune de Koffi Olomidé est estimée entre 5 et 18 millions de dollars, avec une moyenne de 12,2 millions de dollars, ce qui le place parmi les artistes africains les plus riches.

11 – Fally Ipupa

Fally Ipupa

Fally Ipupa, artiste congolais aux multiples talents en tant qu’auteur-compositeur-interprète, danseur, philanthrope, guitariste et producteur, déploie une palette impressionnante de compétences dans le monde artistique. Cette polyvalence lui permet de toucher un public varié, et il sait captiver l’enthousiasme de ses admirateurs.

Ancien membre du Quartier Latin International, Fally Ipupa a atteint les sommets de la notoriété avec son premier album solo, « Droit Chemin », publié en 2006. Vendu à 100 000 exemplaires, l’album lui a valu le Kora du meilleur artiste ou groupe d’Afrique centrale. En 2010, il a remporté les MTV Africa Music Awards pour la meilleure vidéo avec « Sexy Dance » et le meilleur artiste francophone.

Il a également été honoré aux Urban Music Awards en tant que meilleur artiste africain. Nominé dans la catégorie du Meilleur Spectacle Live aux MTV Africa Music Awards 2014, Fally Ipupa a établi une connexion avec le public américain grâce à son album « Power ‘Kosa Leka' », comprenant la chanson d’amour bilingue « Chaise Electrique » en collaboration avec l’ancienne chanteuse de G-Unit, Olivia.

Après sept années avec le label Obouo Music, Fally a signé chez Elektra France / Warner Music France, évoluant aux côtés d’artistes tels que Booba, Aya Nakamura, R-Kelly, Ninho, Dadju, Damso et MHD. Outre sa carrière musicale, il prête son image à des marques renommées telles que Ballantine’s, Rawbank, Bralima, Betwinner, Airtel et Skol.

La fortune de Fally Ipupa suscite l’enthousiasme et est estimée entre 3 et 22 millions de dollars, avec une moyenne de 13,6 millions de dollars.

10 – Rudeboy

Rudeboy artistes africains les plus riches

Si une voix était particulièrement appréciée au sein du duo P-Square, c’était sans aucun doute celle de Paul (Peter, quant à lui, incarnait plutôt les pieds). Aujourd’hui, il se fait appeler Rudeboy sur scène, et sa carrière solo s’impose comme l’une des plus remarquables du Nigeria et d’Afrique.

Après la dissolution de P-Square en 2017, les deux membres du groupe ont poursuivi des carrières musicales individuelles. Rudeboy a publié ses premiers singles en solo, « Fire Fire » et « Nkenji Keke », en 2017. Sa chanson « Reason With Me » a été la vidéo la plus regardée sur YouTube en Afrique en 2019. Il est également le fondateur de Fire Department Inc, un label discographique qu’il a lancé en 2019.

Rudeboy a été l’ambassadeur de marques telles que MTN et Coca-Cola. Lorsque P-Square était encore actif, il a accumulé de nombreuses récompenses artistiques décernées par les MTV Europe Music Awards, les Soul Train Music Awards, The Headies, City Mag 9th Awards Show, les Nigerian Music Awards (NMA), les Channel O Music Video Awards, les MTV Africa Music Awards, les KORA Awards, Lil Perry Productions, les MOBO Awards, les BET Awards et les Ghana Music Awards.

Le chanteur du groupe P-Square vaut entre 15 et 16 millions de dollars selon la toile, pour une moyenne de 15,46 millions de dollars.

9 – Burna Boy

Burna Boy

Damini Ebunoluwa Ogulu, connu professionnellement sous le nom de Burna Boy, émerge comme l’un des plus éminents artistes africains, comme en témoigne le début de sa page Wikipedia. Son ascension vers la renommée a débuté en 2012 avec le succès de « Like to Party », le premier single de son premier album studio, L.I.F.E. En 2017, il a signé avec Bad Habit/Atlantic Records aux États-Unis et Warner Music Group à l’international. L’année 2019 a été marquée par des réussites majeures, remportant le prix du meilleur acte international aux BET Awards et étant désigné artiste Apple Music Up Next.

Cette année-là, la sortie de son album « African Giant » a solidifié son statut de roi de l’Afrobeat, remportant l’Album de l’année aux All Africa Music Awards et obtenant une nomination aux Grammy Awards pour le meilleur album de musique du monde.

En 2020, son album « Twice as Tall » a également reçu une nomination aux Grammy Awards, faisant de lui le premier Nigérian à obtenir des nominations consécutives. Burna Boy, figure de renommée mondiale, a collaboré avec de nombreux artistes de premier plan et établi des partenariats avec des marques prestigieuses telles que Martell Cognac, Star Lager Beer, Globacom, et bien d’autres.

Sa valeur financière est estimée entre 3,5 et 20 millions de dollars, avec une moyenne de 15,9 millions de dollars.

8 – Mr. P

Mr P artistes africains les plus riches

Vous ressentez la nostalgie du groupe P-Square ? Nous aussi, mais certainement pas Peter Okoye. Le frère jumeau de Paul a choisi de poursuivre en solo et ne montre aucun signe de vouloir faire machine arrière. Fort d’une carrière qui approche les 20 ans, ce pionnier de l’Afropop s’impose sérieusement comme un candidat potentiel pour figurer parmi les artistes africains les plus fortunés.

Son ascension vers la célébrité a débuté en 2012, avec le succès de « Like to Party », le premier single de son premier album studio, L.I.F.E. En 2017, il a signé avec Bad Habit/Atlantic Records aux États-Unis et Warner Music Group à l’international. L’année 2019 a été marquée par des réalisations significatives :

la victoire du prix du meilleur acte international aux BET Awards 2019 et sa désignation en tant qu’artiste Apple Music Up Next. Cette même année, la sortie de « African Giant », son album, a consolidé son statut de roi de l’Afrobeat. Il a remporté l’Album de l’année aux All Africa Music Awards 2019 et a été nominé pour le meilleur album de musique du monde aux 62e Grammy Awards annuels.

En 2020, son album « Twice as Tall » a reçu une nomination aux 63e Grammy Awards annuels dans la même catégorie, faisant de lui le premier Nigérian à obtenir des nominations consécutives aux Grammys. Burna Boy, une figure de renommée mondiale, a collaboré avec de nombreux artistes de premier plan, dont John Legend, Becky G, Jon Bellion, Justin Bieber, Sia, Sam Smith, Stormzy, Ed Sheeran, Jorja Smith, DJ Snake, Beyoncé, Major Lazer, Larry Gaaga, et bien d’autres. Il a également établi des partenariats avec des marques telles que Martell Cognac, Star Lager Beer, Globacom, et bien d’autres.

La fortune du danseur du groupe P-Square est estimée entre 9,8 et 66,6 millions de dollars, pour une moyenne de 21,8 millions de dollars.

7 – Wizkid

Wizkid

Le quartier populaire nigérian d’Ojuelegba s’est hissé parmi les plus célèbres d’Afrique, en grande partie grâce à Ayodeji Ibrahim Balogun, mondialement connu sous le nom de Wizkid. Ce rappeur est désormais une superstar, figurant parmi les artistes africains les plus fortunés de 2024.

Wizkid a amorcé son ascension en chantant à l’église à l’âge de 11 ans, puis a collaboré avec M.I dans le film primé « Fast Money Fast Cars » en 2009. Son succès a véritablement commencé avec « Holla At Your Boy » en 2010, depuis lors, il a accumulé un nombre impressionnant de récompenses, notamment le BET Award du meilleur artiste international d’Afrique en 2012 et le MTV Europe Music Award du meilleur artiste mondial.

Hautement respecté dans l’industrie musicale américaine, il a été sollicité par des grandes figures pour ses talents de chanteur et de producteur. En tant que co-auteur et co-producteur du hit « One Dance » de Drake, il a laissé une empreinte indélébile. Il collabore fréquemment avec des artistes de renom tels que Akon, Chris Brown, Rihanna, French Montana, Trey Songz, Tinie Tempah et Wale. Ses morceaux ont même envoûté Alicia Keys, Swizz Beatz et Kylie Jenner.

En tant que PDG de son label Starboy, Wizkid a rassemblé d’autres talents émergents tels que L.A.X, Maleek Berry, Legendury Beatz et DJ Olu. Son image est associée à des marques prestigieuses comme Pepsi, et il a conclu un accord avec Sony il y a quelques années.

Les estimations de sa fortune varient entre 4 millions de dollars et 63 millions de dollars, pour une moyenne de 24,9 millions de dollars.

6 – Davido

Davido

Le numéro 6 des artistes africains les plus riches a dit : « Ce sont des gens comme [les vétérans de la musique nigériane] P-Square et D’Banj qui m’ont fait croire que tout cela était possible ». Né David Adedeji Adeleke, il provient d’une famille très aisée, son père étant un multimillionnaire de renom au Nigeria. Cependant, son succès fulgurant ne repose pas uniquement sur ses origines financières. Il doit sa renommée à son talent incontestable qui l’a propulsé au statut de superstar.

Son entrée fracassante dans l’industrie musicale s’est faite avec le single « Back When » en 2011. Mais c’est grâce à « Dami Duro », dévoilé en ligne près d’un an avant sa sortie officielle, qu’il a véritablement explosé sur la scène musicale. Ce titre est devenu l’emblème de son premier album, largement salué, intitulé « Omo Baba Olowo », paru en 2012. Au cours de ses près de 12 années de carrière, l’auteur du tube « Assurance » a conquis les cœurs des fans africains et a été honoré par des distinctions décernées par des médias de renom tels que MTV et BET.

Davido a collaboré avec des artistes de renommée mondiale tels que Chris Brown, Young Thug, Future, Trey Songz et Rae Sremmurd. Son talent l’a conduit à parcourir le monde avec son art et à travailler avec des marques prestigieuses telles que MTN, Guinness et Unilever. Depuis 2016, il est sous contrat avec Sony, après avoir dissous sa maison de disques HKN, une décision qui a été financièrement avantageuse pour lui.

Internet lui octroie une fortune s’élevant entre 10 et 45 millions de dollars, pour une moyenne de 27,6 millions de dollars.

5 – Gims

Gims artistes africains les plus riches

Bien que de nationalité congolaise, Gims s’est érigé en une figure emblématique de la musique française, démontrant son talent exceptionnel et sa capacité à conquérir les classements musicaux.

Après ses débuts au sein de la Sexion d’Assaut, Gims a entamé une carrière solo et a marqué les esprits avec son premier album majeur, « Subliminal », en 2013. Cet album s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires en France, occupant la deuxième place du classement du Syndicat National de l’Édition Phonographique. Ses albums suivants, « Mon cœur avait raison » en 2015 et « Ceinture noire » en 2018, ont également connu un immense succès en atteignant respectivement la première place des charts en France et en Belgique (Wallonie), tout en se classant dans le top 40 de plusieurs pays européens.

Gims a dominé les charts français à plusieurs reprises, notamment avec « La même » en 2018, la chanson la plus diffusée en France cette année-là, le propulsant au rang d’artiste le plus joué à la télévision et à la radio françaises. Son influence s’étend au-delà des frontières, avec une présence remarquée sur des plateformes internationales telles que Deezer, où il a été classé 7ème artiste le plus écouté au monde en 2018.

Tout au long de sa carrière, Gims a collaboré avec de nombreux artistes internationaux renommés tels que Sia, Pitbull, Lil Wayne, Stromae, Maluma, Sting, et d’autres encore. Son succès commercial est indéniable, avec plus de 5 millions de disques vendus, dont 3 millions d’albums depuis ses débuts.

En 2020, il a remporté le prix de l’artiste international de l’année aux Distinctive International Arab Festivals Awards pour sa contribution à la chanson « Ya habibi » de Mohamed Ramadan. Par ailleurs, Netflix a diffusé un documentaire retracant les dix dernières années de sa carrière, intitulé « Gims: On the Record », sorti le 17 septembre 2020.

Bien que les évaluations de sa fortune varient entre 16 et 44,8 millions, la moyenne s’établit à 30,4 millions de dollars.

4 – Black Coffee

Black Coffee

Nkosinathi Maphumulo, plus connu sous le nom de Black Coffee, est originaire de la province de KwaZulu-Natal en Afrique du Sud, une région réputée pour être un vivier de la musique house dans le pays. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit devenu une star incontestée tant au niveau national qu’international.

Ce DJ multi-récompensé a mérité sa place parmi les artistes africains les plus fortunés en 2022. En 2003, il a été sélectionné comme l’un des deux participants sud-africains à la Red Bull Music Academy, une opportunité qui l’a propulsé sur la scène musicale sud-africaine.

Il a par la suite fondé Soulistic Music, une société de gestion et de disques de premier plan, et s’est fait connaître à travers un album éponyme. L’année 2008 a été particulièrement fructueuse pour Black Coffee. Soulistic Music a lancé les carrières de talents tels que Culoe De Song, Tumelo et Zakes Bantwini, dont les productions ont toutes été couronnées de succès avec des ventes atteignant les statuts d’or et de platine.

Black Coffee a collaboré avec des artistes de renommée internationale tels que Alicia Keys sur un remix de « In Common », a réalisé un remix de « Superman » avec Drake, et a même attiré l’attention des superstars du R&B comme Usher et John Legend grâce à son talent. Il fréquente régulièrement des personnalités influentes telles que P Diddy. En remportant un BET Award, Black Coffee est devenu le premier Sud-Africain à réaliser cet exploit, sans oublier les nombreux prix qu’il a reçus aux South African Music Awards et aux DJ Awards.

Le poids en argent de Black Coffee est évalué entre 1,5 et 65 millions de dollars, pour une moyenne de 46,8 millions de dollars.

3 – Don Jazzy

Don Jazzy

À l’instar de nombreux artistes, Don Jazzy, connu sous le nom de Michael Collins Ajereh, a débuté son parcours musical dès son enfance à l’église, avant de poursuivre sa carrière au Royaume-Uni. Son passage en tant qu’agent de sécurité, guitariste dans un groupe et producteur de musique l’a guidé vers une position éminente parmi les artistes africains les plus fortunés.

Aux côtés de son ancien partenaire, D’banj, Don Jazzy a co-produit un album d’Afrobeats qui a connu un franc succès au Nigeria lors de leur retour au pays. Ses compétences en tant qu’entrepreneur, producteur et artiste de musique l’ont hissé au sommet de la scène musicale nigériane. Don Jazzy, artiste récompensé à maintes reprises, dirige avec succès le label Mavin Records, ayant découvert des talents tels que Dr.SID et Tiwa Savage.

Il a été ambassadeur de la marque MTN, a investi dans l’immobilier, et a lancé Flobyt, une entreprise offrant une connexion Wi-Fi gratuite au Nigeria. « Avec Flobyt, nous générons des revenus grâce à la publicité, car les utilisateurs visionnent une courte vidéo promotionnelle de 10 secondes avant de se connecter. »

Sa fortune est estimée entre 10 et 100 millions de dollars, avec une moyenne de 52 millions de dollars.

2 – Akon

Akon

Cet individu occupe une place prépondérante dans l’industrie musicale, rivalisant aisément avec des icônes telles que Michael Jackson, Lady Gaga, Gwen Stefani, Lil Wayne, R. Kelly et Eminem. Aucun d’entre eux ne peut se targuer d’une comparaison aussi flatteuse. En plus de son statut de légende musicale, il se distingue également en tant qu’entrepreneur prospère.

En 2011, il a dépassé les 35 millions d’albums vendus à l’échelle mondiale. Cumulant de multiples nominations aux Grammy Awards, il a remporté de nombreux prix, hissé plusieurs succès dans le Billboard Hot 100, et compte une fanbase impressionnante de 53 millions de personnes sur Facebook.

Ses singles à succès tels que « Smack That » et « Lonely » ont dominé les classements. Ses maisons de disques florissantes ont joué un rôle déterminant dans le lancement des carrières d’artistes tels que Lady Gaga et T-Pain, entre autres. Inscrit dans le Livre Guinness des records, il demeure le premier artiste solo de l’histoire à occuper simultanément les première et deuxième places du Billboard Hot 100.

Akon est le fondateur de la marque Konvict, une figure emblématique reconnue notamment par Pepsi, et une personnalité influente selon Forbes. Il a également joué un rôle mémorable dans « American Heist », un remake du film de 1959 « The Great St. Louis Bank Robbery ». De plus, Akon a créé The Konfidence Foundation, une organisation caritative dédiée aux jeunes, et en février 2014, il a lancé un partenariat visant à fournir de l’énergie solaire à un demi-milliard de foyers africains avec Akon Lighting Africa.

Sa fortune est estimée entre 80 et 100 millions de dollars, pour une moyenne de 90 millions de dollars.

1 – Youssou N’dour

Youssou N’dour artistes africains les plus riches

Il existe les artistes africains les plus riches, et puis il y a l’artiste.

En 2004, le magazine Rolling Stone le décrivait comme le « peut-être le chanteur vivant le plus célèbre » au Sénégal et dans une grande partie de l’Afrique, soulignant ainsi l’influence prédominante de Youssou Ndour dans le monde de la musique. Son nom est devenu synonyme de « légende » dans de nombreux dictionnaires, tant son impact et son héritage sont étendus.

Pionnier du style musical Mbalaax, Youssou Ndour a joué un rôle majeur dans la popularisation de ce genre, qui puise ses racines dans la tradition sacrée de la musique njuup des Sérères et des cérémonies d’initiation. Sa carrière musicale s’est tissée à travers différents groupes tels que le Super Diamono (à partir de 1975), le Star Band (à partir de 1976), l’Etoile de Dakar (à partir de 1978), qui a finalement donné naissance au Super Etoile.

Il a également établi son propre studio en 1991 et fondé le label Jololi en 1995. Tout au long de son parcours, il a écrit sa propre légende, devenant l’un des musiciens africains les plus emblématiques de l’histoire. En avril 2012, il a même été nommé ministre de la Culture et du Tourisme, ajoutant ainsi une dimension politique à son influence.

Youssou Ndour doit en partie son succès à sa capacité à mélanger le traditionnel mbalax sénégalais avec diverses influences, allant de la rumba cubaine au hip-hop, en passant par le jazz et la soul. Son talent a conquis des millions de fans à travers le monde, et il a eu l’opportunité de collaborer avec de nombreuses stars internationales. Le New York Times a décrit sa voix comme étant un « ténor saisissant », une qualité déployée avec une autorité presque prophétique. Au-delà de sa carrière musicale, Youssou Ndour a également connu du succès dans le domaine de la politique et des affaires.

Youssou Ndour fait sans doute partie des artistes africains les plus riches, mais il a démenti les 145 à 150 millions de dollars qui lui ont été attribués par le web. Pour les besoins du classement, on retient une moyenne de 147,5 millions de dollars. À l’instar de tous les autres, c’est simplement pour lui attribuer un rang.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.