DIVERS

Edmond Albius : La Révolution Aromatique de la Vanille

A l’âge de 12 ans, Edmond Albius, né à Sainte-Suzanne sur l’île de la Réunion le 9 août 1829, révolutionne la culture de la vanille grâce à l’apprentissage qu’il a reçu en horticulture et botanique de la part de son maître Ferréol Bellier Beaumont, malgré son statut d’orphelin et d’esclave.

La Réunion, 1er producteur mondial de Vanille grâce à Edmond Albius

En 1841, Edmond Albius découvre une technique pour féconder la vanille manuellement et sans l’aide d’insectes pollinisateurs en s’inspirant d’une méthode utilisée pour les citrouilles.

Cette découverte permet enfin la culture de masse de cette plante délicate de la famille des orchidées.

Grâce à cette technique, la production de vanille à la Réunion passe de quelques plants à trois tonnes en 1858 et devient temporairement le premier producteur mondial. La vanille est alors présente sur les tables de l’Occident et devient un ingrédient recherché pour les mets des puissants, entraînant la création de fortunes.

À LIRE AUSSI : Oscar Micheaux : Le Pionnier du Cinéma Noir Américain

Dépossession intellectuelle et technique de la Vanille

En raison de son statut d’esclave et d’enfant, Edmond Albius ne profite jamais de sa découverte qui est revendiquée par des individus ambitieux. Il est même dépossédé de sa découverte.

Le doute persiste pendant des décennies. Après l’abolition de l’esclavage en 1848, il prend le nom d’Albius en référence au mot latin « alba » qui signifie blanc, rappelant la couleur de la fleur de vanille.

Malgré sa découverte révolutionnaire, Edmond Albius, comme la plupart des personnes libérées de l’esclavage, est pauvre et sans éducation. Il occupe plusieurs emplois subalternes et passe même un certain temps en prison. Il meurt sans fortune ni gloire le 9 août 1880.

Edmond Albius

Cependant, les écrits de son ancien maître, Ferréol Bellier Beaumont, confirment qu’il est bien l’inventeur de la technique de pollinisation manuelle de la vanille, grâce à sa curiosité et son observation de la nature. Cette technique est encore utilisée aujourd’hui à travers le monde entier.

Malgré le fait que c’est grâce à lui que les armoiries de La Réunion sont ornées d’une liane de vanille, il n’a été honoré qu’en 1980 par sa ville natale, Sainte-Suzanne, qui a dédié une plaque à sa mémoire.

Depuis le 10 mai 2004, une statue lui est dédiée pour honorer et remercier l’enfant du pays qui a fait de La Réunion l’île de la vanille.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.