CINÉMA

Khalima Gadji, l’icône sénégalaise !

Khalima Gadji, née en 1989 à Dakar (Sénégal), est une mannequin et actrice d’origine maroco-algéro-sénégalaise. Elle s’est fait remarquer grâce à son interprétation du personnage de Marème dans la série télévisée « Maîtresse d’un homme marié« , une production de Marodi TV.

Khalima Gadji : Biographie & famille

Khalima Gadji, dont la mère est d’origine maroco-algérienne et le père sénégalais, a grandi au sein de la communauté marocaine au Sénégal. Elle a suivi sa scolarité dans ce pays, mais son parcours scolaire a été marqué par des redoublements à plusieurs reprises3. En effet, elle a mis fin à ses études en classe de 5e au collège pour poursuivre son rêve de devenir actrice.

Son frère, Kader Gadji, est également acteur et a partagé l’écran avec elle en jouant le rôle de Birame dans la série « Maîtresse d’un homme marié ». Khalima est également mère d’une fille née en 2010.

Khalima Gadji

La belle carrière de Khalima Gadji

Khalima Gadji a connu des débuts difficiles dans le monde de l’audiovisuel, principalement en raison de son bégaiement, ce qui l’a conduit à essuyer de nombreux refus lors des auditions auxquelles elle a participé dès l’âge de 15 ans. Cependant, elle a réussi à percer grâce à diverses plateformes artistiques telles que Wakh Art, où elle a débuté en tant que mannequin pour des marques et des magazines. Au fil des années, elle a enchaîné les apparitions dans des publicités à la télévision.

Ses premiers pas au cinéma se sont marqués par son rôle dans le film « Tundu Wundu » d’Abdoulahad Wone, ainsi que dans la série « Sakho & Mangane », créée par Jean Luc Herbulot. Cette série est actuellement disponible sur la plateforme de streaming Netflix.

À LIRE AUSSI : Diana Bouli, nouvelle star africaine sur TikTok !

Son ascension fulgurante vers la renommée internationale est principalement due à son rôle principal dans « Maîtresse d’un homme marié ». Dans la série, elle incarne le personnage de Marème Dial, la maîtresse de Cheikh, un chef d’entreprise dans le secteur immobilier marié à Lalla.

Khalima Gadji

À l’origine, Khalima Gadji n’appréciait pas son personnage de Marème, le trouvant « très hautain ». Elle aurait préféré jouer le rôle de Racky Sow. Elle a souvent été confondue avec son personnage, ce qui lui a valu des critiques l’accusant de donner un mauvais exemple. Toutefois, elle estime que ce rôle et les réactions qu’il suscite révèlent les disparités dans la manière dont la société perçoit la sexualité des hommes et des femmes.

En 2020, Khalima Gadji a remporté le prix de la meilleure interprétation féminine lors des Sotigui Awards.

Le documentaire « Don’t call me fire »

En 2021, dans le documentaire intitulé « Don’t Call me Fire », dirigé par Oualid Khelifi et produit par l’agence Anzul, Khalima Gadji explore les thèmes de la santé mentale, de la dépression, des traumatismes, ainsi que des questions liées à l’identité, à la race et aux défis de grandir au croisement de deux cultures. Pour la suivre, voici son compte Instagram.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.